Bienvenue !

Vous êtes libres d’utiliser les jeux, aides et scénario disponibles sur ce site pour vos propres parties.

Merci de ne pas les diffuser ailleurs alors qu’un lien vers ce site pourrait suffire.

 

Pour d’autres informations, et un peu de lumière sur ma façon d’écrire, rendez-vous ici.

Publicités

Ryuutama – Ermit’oi bien

TilliaPartie du 12/04/2018

Chroniqueur : Mija Eri

 

A une journée de marche de Pitoulou, les compagnons campent avec un duo de nobles en pèlerinage au temple Dragon de Vallonna. Les nobles reviennent de l’île de Teug au large des côtes de Mü.

Au réveil, le printemps est là. Gé se baigne en essayant de pêcher. Une vieille dame apparaît alors en descendant le cours d’eau à dos de tortue. Elle leur indique qu’un vieil homme dans une grotte à flanc de montagne est en danger. En y arrivant, les voyageurs trouvent l’homme inconscient en plein délire.

Mija essaie de le guérir mais n’y arrive pas complètement.

Eric trouve une lettre du vieil homme à son frère Sébastien dans laquelle il semble être heureux puis soudainement dépressif.

Dans ses marmonnements il parle de Sébastien, de citron, de lutins ailés et de coton. Eric se souvient que ça doit être des sortes de démons.

Les trois garçons décident d’aller voir au fond de la grotte et tombent sur 4 lutins ailés. Après avoir occis les trois premiers en une seconde et 3 secondes à tuer le dernier, ils finissent pas arriver à l’autre bout de la grotte où il y a une sortie plus en hauteur. Ils reviennent voir Mija et soudain Eric se souvient que les lutins ailés rendent dépressif.

Ils décident de rester jusqu’au lendemain en espérant que le vieil homme ira mieux. Le lendemain, il se réveille et mange avec nous. Il nous offre une longue-vue pour nous remercier et on lui donne des rations pour 2 jours. Il donne également un couteau de chasse à Jean qui a cassé sa dague sur un lutin … un mur en fait. Parce-que Gé avait bougé la lumière en lançant son premier météore magique.

Ils partent en lui laissant des potions et les recommandations strictes de Mija qui lui promet d’envoyer la guérisseuse de Vallonna.

 

Ryuutama – Le festival des bourgeons

TilliaPartie du 27/03/2018

Chroniqueur : Jean Bond

 

Après être restés une demi-journée à Ternou sur l’insistance de Gé, le groupe part vers Pitoulou. La journée de marche se passe bien, sauf pour Eric qui s’épuise.

A la fin du jour, Gé monte efficacement le camp, tandis que Jean part à la chasse, ratant une belle proie de peu.

Le lendemain ils arrivent à Pitoulou et font une pub pour les croissants de la première boulangerie qu’ils croisent. #FoodPorn

Ils vont visiter Tanya, une ancienne apprentie de Mimi. La conversation tourne autour du corail, et de notre voyage. Puis Tanya nous apprend qu’il y a en ce moment le festival du bourgeon. Elle nous conseille d’aller voir les deux auberges concurrentes de la ville.

Eric et Jean vont à l’auberge de l’ouest, et y cherchent du travail sans réussir à se décider.

Pendant ce temps, Gé et Mimi vont voir à l’auberge du soleil levant. L’aubergiste leur demande de prouver que son concurrent lui vole des tartes et tonnelets.

Après s’être réunis, ils posent des questions à l’aubergiste de l’Ouest pour chercher des indices, sans succès. Ils décident de surveiller l’auberge, Jean au bar, Eric à l’arrière, et Gé et Mimi dans la rue. Les derniers voient une silhouette furtive, et tentent de la suivre discrètement. La silhouette s’avère être un gobelin-chat ! (>^^< Gobmiaou !)

Après un rapide combat, les gobchats se rendent, puis admettent avoir volé tartes et cidres. Ils avaient faim. Mimi utilise de sa magie de « sorcière » pour faire de la confiture avec une fougère.
Gé et Jean amènent l’aubergiste voir les gobelin-chats comme preuve. La rupture de la trêve du festival entre les deux auberges a été évitée, les voyageurs payés et logés …

Partie suivante : Ermite’oi bien

Ryuutama – Pierre ? Absent !

TilliaPartie du 10/03/2018

Chroniqueur : Eric Stradoff

 

Jour 1 :

Les personnages sont partis ce matin de leur village natal et se dirigent vers Ternou. Ce dernier est à une demi-journée de marche. Ternou est un petit village de 300 personnes, avec comme spécialité le riz au gingembre et au citron.

Rencontre d’un bonhomme sur la route, assez chargé. Vends des vêtements de marche, moins cher mais passés de mode. Confirme qu’on est sur la bonne route.

On passe devant un plan de rue-fétide. A côté, statue d’un homme assis sur une pierre. On s’est un peu écarté du chemin pour ne pas supporter et du coup on a fait un détour pour arriver à Ternou. Au loin on aperçoit un dragon des plaines. On arrive à Ternou à la fin de la journée.

On décide d’aller dormir et manger à l’auberge. Une petite fille à l’auberge cherche son grand-père (Pierre), il devait venir aujourd’hui de châteauboisé. On décide de l’aider. Cela semble lié à la statue aperçue en chemin. Il semble que la rue-fétide est la seule plante que les cocatrices peuvent manger puisque tout ce que touche leur bec se transforme en pierre.

L’herboriste de Ternou semble avoir une histoire avec la fille de Mija, et c’était son ancien apprenti. On va lui emprunter un grimoire pour résoudre l’affaire.

 

Jour 2 :

On prépare le remède au matin à l’auberge. On retourne vers la statue. Il y a des trucs qui bougent sur la statue. Elle est squattée par 3 gobelin-chats. Jean lance un caillou sur les chats-goblins. La bataille se lance. Ils finissent par fuir. On a étalé la potion sur la statue du bonhomme. La cocatrice s’approche de nous à travers le champ. Elle attaque Jean, Eric rejoint la bataille. Elle finit par s’enfuir et se cacher derrière la pierre. Il semble qu’elle ne faisait que protéger ses œufs. Pierre recommence à bouger, et on rentre au village avec lui.

C’est la fin de la journée. Il retrouve sa petite fille et nous remercie. Il s’était arrêté et n’avait pas senti les plantes, ni vu le monstre. Il nous offre l’hospitalité pour la nuit. On prévient le village de la situation.

 

Jour 3 :

On repart et Pierre nous offre l’équivalent d’une journée de nourriture.

 

Partie suivante : Le Féstival des Bourgeons

Ryuutama – Les personnages

TilliaAu début du printemps au village de Chateau-Boiset, 4 personnes entreprennent leur voyage vers l’inconnu.

  • Jean Bond, jeune chasseur qui a appris ce dur métier avec son père. Ce voyage sera son rite initiatique. Il voyage avec en pendentif la dent du premier sanglier qu’il a chassé, et une lettre de son père à remettre à son oncle. Il est venu au monde grâce à …
  • Mija Eri, l’herboriste et rebouteuse du village. Du haut de ses 90 ans elle a donné naissance à tous les enfants du village. Après la mort de son mari Tachder, elle a pris la décision de partir à la découverte du monde accompagnée de son lapin Thou , mais aussi de …
  • Eric Stradoff, le jeune ménestrel. Il part pour s’emplir de récits et d’aventures dont il pourra faire les meilleures chansons et contes accompagnés par sa flûte de pan. Il laisse derrière lui une vie de travail comme domestique au château du comté où il avait pour habitude de boire et chanter à table avec …
  • Géméro Andricalimrodus, fils de fermier qui n’a malheureusement jamais eu goût au travail de la terre. Il devait néanmoins s’occuper des bêtes des nobles au château et aider son père. Il a appris la chasse avec l’aide de Jean Bond, et aujourd’hui, il a fugué emportant avec lui les deux markhors de son père : Trio et Macadam. (Il lui a quand-même laissé une compensation)

Toutes ces personnes sont ainsi parties sous l’œil attendri de Tillia, femme-dragon bleu. En les regardant partir, elles remercie l’anneau qu’elle a au doigt de voir un groupe si soudé s’en aller vers leur destin …

 

Première partie : Pierre ? Absent !

Avatar crée avec https://bebinator.com/

Les petits papiers

Quand j’improvise une partie en solonario (Généralement avec F.U.) j’ai un truc super que je vais vous partager ici : Les petits papiers.

 

Le principe :

Une fois que tout le monde s’est mis d’accord sur l’univers et/ou le thème de la partie, chaque joueur reçoit deux ou trois petits papiers. (en fonction du nombre de joueurs ou de la durée prévue)

Sur chacun de ces petits papiers, ils doivent écrire une chose qu’ils aimeraient voir dans la partie : Un lieu, une scène, un PNJ particulier, un objet, …

Quelques exemples : Une voiture avec des mitrailleuses montées sur la capot; un homme avec une tête de requin; un vendeur de bateaux insistant au sourire plus blanc que blanc; un quiproquo amoureux; Taëryl, la cité des elfes aux milles reflets; 2 flics déguisés qui se prennent mutuellement pour des bandits; …

Ils retournent ensuite ces papiers au MJ et ne les montrent à personne d’autre ! C’est important. Le MJ va ensuite prendre connaissance de tout ce qui est écrit au fur et à mesure que ça arrive.

A ce moment là, si vous êtes comme moi doué·e pour trouver des liens entre des choses qui n’ont rien à voir, ça devrait aller tout seul : Le but est de vous inspirer de tout ce qui est écrit pour créer un scénario incluant ces idées.
Ne vous inquiétez pas, vous n’êtes pas obligé·e de tout utiliser ! Vous pouvez même commencer avec ce qui vous inspire et vous verrez bien où ça vous mène. A ce moment là vous utiliserez les papiers pour vous relancer vous-même ou vos joueuses quand vous serez à court d’idées.

Pendant la partie, gardez ces papiers en face de vous. (ils peuvent être des post-it que vous mettez sur votre écran) Lorsque vous avez utilisé l’idée sur l’un d’eux, enlevez-le de votre vue. Optionnellement je donne un point F.U. aux joueuses lorsque j’ai utilisé un papier.

Si vous êtes particulièrement inspiré·e, il ne vous en restera plus à la fin de la partie. Sinon ce n’est pas grave. Mais n’hésitez par à essayer de vous forcer, on peut finir par arriver à des choses pas mal.

La partie terminée, cela peut intéresser les joueuses de connaître leur contenu, alors si elles le veulent, relisez-les un par un.

 

L’intérêt :

Alors qu’est-ce qui s’est passé ? Vous êtes arrivé·e possiblement sans scénario. Peut-être même que si vos joueuses vous connaissent elles connaissent vos habitudes. Vous avez alors eu accès à une banque d’idées originales sur laquelle construire votre partie. Vous avez obtenu de quoi relancer le jeu en cas de besoin, et un challenge intéressant en tant que MJ.
Du point de vue des joueuses, l’intérêt est double : Elles vont voir des idées et scènes différentes pleuvoir tout au long de la partie. Et surtout leur plaisir sera de voir leur idée utilisée. Car oui, dans ce cas là, exit la longue et difficile tâche de connaître ce qui plaît à chacune pour le mettre dans la partie, puisqu’elles vous disent directement ce qu’elle veulent !

Au final Les Petits Papiers© c’est tout bénéf’ pour tout le monde. Et les utiliser m’a fait me rendre compte que les joueuses pourraient et devraient plus souvent être assez directes sur ce qu’elles aimeraient voir en partie. Étant souvent passives par nature il faut leur faire prendre le pli et leur faire comprendre qu’elles ont le droit de demander des choses en les forçant un peu régulièrement. Je pense que ce système le fait plutôt bien. Une autre mécanique de ce type est chez Donjon de Poche : En début de partie, chaque joueuse donne une idée d’aventure vers laquelle elle aimerait s’orienter. Et après un ou deux tours de table, elles prennent leur décision collectivement.

C’est d’ailleurs après une partie de de Poche que j’ai trouvé cette idée : Devant la liste de tous les mystères qu’elles m’avaient collés sous le nez, je n’ai pas pu m’empêcher de faire une histoire qui les rattache tous ensemble. (ç’aurait été gâché sinon)

Dans un autre style, Ryuutama le fait de façon plus subtile : En fin de partie, le MJ leur demande de décrire, via une fiche à remplir, la prochaine ville dans laquelle les voyageuses se rendront, et ce qu’on y trouve. Encore une fois, c’est du donnant-donnant :

Inspiration pour le MJ <-> Aspirations pour les joueuses.

3 personnages pour Ryuutama

Voici un lot de 3 personnages pré-tirés que j’ai faits pour le scénario Tawa de Ryuutama. Ils n’ont pas de lien avec l’intrigue, vous pouvez donc les réutiliser pour n’importe-quel autre scénario du jeu.

Comme à chaque fois que je fais des pré-tirés, ils sont écrits en inclusif pour que la joueuse puisse choisir le genre.

Viennent avec 4 images faites avec le ChibiMaker. Je les mets à disposition et les joueuses choisissent celle qui leur plaît avant de la tromboner sur leur feuille.

Ces personnages ont été faits pour un solonario. Ils utilisent donc les règles pique-nique page 23 du livre de règles.

Le casting :

Terrem, chasseur•euse qui a soif d’aventure.

Cyriel, marchand•e et magicien•ne très sociable.

Thémo, ménestrel amateurice de nouveaux sons.

(Il n’y a volontairement pas de soigneur•euse. Le scénario Tawa impliquant justement de partir à la recherche d’un soigneur.)

Lien vers les pré-tirés pour_Ryuutama

Tawa

Voici un solonario que j’avais écrit pendant un voyage en train pour Ryuutama. Je l’ai fait jouer 3 fois et j’ai eu le plaisir de constater qu’il avait toujours beaucoup de succès. 🙂

Synopsis : Les joueuses arrivent au village de Mataña, réputé pour ses spécialités à base de menthe. Elles apprennent que le soigneur local, un jeune garçon prénommé Tawa, a disparu depuis quelques jours. Or il doit se marier bientôt !

Détails : Scénario dragon bleu, saison été, et durée d’environ 4h.

Musiques : J’utilise Nanami’s theme pour la première moitié de la partie, et Sakuya’s theme pour la deuxième moitié. Toutes deux sont des musiques de la bande originale d’Okamiden. Egalement Ennemy Approaching de la bande originale d’Undertale par Toby Fox.

Conseils de maîtrise : (Surligner pour lire) Savoir rester souple en gardant à l’esprit comment est la situation côté PNJ. Un groupe de joueuse a par exemple deviné que Monthy savait où se trouvait Tawa à force de le cuisiner. Après négociation, il a finalement accepté de les mener voir Tawa. (en gardant cependant leur relation secrète jusqu’à ce qu’ielles arrivent)

Ce sont des notes de scénario qui ont surtout été écrites pour moi. Du coup si vous avez du mal avec ou qu’il manque des détails, vous pouvez me laisser des commentaires.

Lien vers le PDF du scénario Tawa

Et en bonus si vous avez besoin de pré-tirés pour le faire jouer, en voilà trois !